Qu’est-ce que la psychanalyse ? Psychanalyste ? Psychologue ?

La psychanalyse est le champ d’investigation de l’esprit humain. Sous ses domaines se trouvent différents types de traitements cliniques de santé. L’origine de la psychanalyse se situe au XIXe siècle, à partir des études de la psyché humaine menées par le médecin, auparavant, alors qu’il travaillait encore à l’hôpital général de Vienne. Selon la psychanalyse serait la profession des laïcs qui guérissent les âmes. Au sens scientifique du terme, l’âme serait l’équivalent de l’esprit ou de l’intelligence, attribuant cette valeur à l’état des pathologies qui affectent et affligent de nombreuses personnes dans le monde. L’objectif principal de la psychanalyse est l’interprétation de vos représentations mentales, telles que les rêves, les désirs, les pensées et les souvenirs. C’est à partir de cette approche que le psychanalyste vise à entrer en contact avec l’inconscient et à offrir au patient la possibilité de s’auto-guérir, disent les psychologues. Ainsi, l’action consciente du psychanalyste consiste à fournir les clés de la psyché du patient, comme s’il s’agissait d’un miroir.

A. Quelles sont les applications cliniques de la psychanalyse ?

Le psychothérapeute utilisera une écoute attentive par rapport aux points trouvés ou indiqués dans une brève présentation des conflits qui existent dans l’esprit de la personne. Ainsi, le patient sera stimulé pour redécouvrir les traces perdues d’une route, qui sont formées par des souvenirs. Au cours de cette trajectoire, toujours avec un accompagnement thérapeutique, le patient va faire face à des problématiques et des représentations qui interagissent et s’intensifient aussi au fil du temps. Le rôle du psychologue est de montrer ces pistes afin de composer un paysage le plus naturel possible pour le patient. Pour agir sur les méthodes, le traitement se déroule avec une fréquence de conversations qui tendent à durer, en fonction des situations. Dans la théorie psychanalytique, l’accès aux champs conflictuels de l’esprit du patient doit être transféré sur un plan de vue facilement pénétrable par la personne. L’objectif est d’observer et de dissoudre les processus qui désorganisent les aspects de la personnalité. Contrairement à une idée reçue, la psychanalyse ne vise pas à complexifier les procédures thérapeutiques, perçues comme compliquées et obscures. Au contraire, la psychanalyse sert à démêler les nœuds de la psyché humaine par l’analyse et l’investigation. L’approche psychanalytique du professionnel vise à mettre au jour les relations interpersonnelles du patient. Il détecte ainsi les actions piégées dans l’inconscient, indiquant quel type de traitement est le plus approprié.

B. La psychanalyse comme thérapie la plus profonde

La psychanalyse utilise des méthodes non suggestives. Ses effets sont réflexes et psychologiques plutôt que corporels, qui visent à connaître les processus inconscients de l’esprit. La psychanalyse est une thérapie plus profonde car elle vise à modifier la personnalité du patient. En revanche, les thérapies telles que la psychologie ou la psychothérapie sont considérées comme proches de la psychanalyse. Malgré cela, leurs objectifs mettent l’accent sur des approches spécifiques aux patients. Il n’y a pas de méthodes meilleures que d’autres, il faut seulement souligner que les approches et les objectifs sont de nature différente.

C. Comment sait-on qu’on a besoin d’une psychanalyse ?

Par où commencer ? Laquelle des lignes qui existent doit-on choisir ? Une des questions les plus importantes à savoir est que le psychanalyste n’agit pas comme un juge, car il n’interfère pas dans ce qui concerne les valeurs de la personne. Ce qu’il faut savoir, c’est que le choix d’une thérapie est déjà un grand pas. Le professionnel fera de son mieux pour tirer parti de cette expérience au bon moment pour rechercher des solutions. En fait, la psychanalyse sera toujours recommandée chaque fois que la personne cherche à atténuer toute forme d’anxiété et de difficulté, mentale ou émotionnelle. Il ne faut pas oublier que ces sentiments peuvent déclencher des processus pathologiques, tels que des perturbations et des troubles plus graves. La psychanalyse possède les facultés et les techniques pour approfondir toutes ces questions de manière succincte et, en même temps, profonde. Aucune question n’est séparée de toutes les autres, tout fait partie d’un processus intégral. L’objectif de la psychanalyse est de trouver leurs liens. La psychanalyse cherche à traiter en permanence des groupes, des individus et des familles. Pourtant, en général, le psychanalyste explique que toute analyse ne peut être agréable, car elle met en lumière des expériences internes différentes de celles que l’on a l’habitude de percevoir. Malgré cela, de nombreuses personnes font continuellement appel à cette thérapie à des moments plus critiques ou moins angoissants. Apprenez-en davantage sur la psychanalyse et découvrez par vous-même la possibilité de vous connaître.

Pourquoi faire appel à un diététicien ?
Faut-il consulter un thérapeute après une intervention chirurgicale majeure ?